mardi 16 septembre 2008

C'était une pneumonie en fait

Cher Père Noël,

Cette année j'ai été très sage, j'ai eu mon bac avec plein de bonnes notes, ce qui fait que je me permet de te solliciter pour des cadeaux avant l'heure, puisque je les mérite !

Donc, j'aimerai que tu me fasse parvenir le plus rapidement possible :

-Une grosse bite
-Une gueule de beau gosse
-Des veines d'avant bras saillantes
-Des fesses musclées avec un creux sur les côtés
-Une grosse voix grave et sourde
-Des grandes mains carrées et fermes
-Une barbe de trois jours
-Une trentaine de centimètres en plus
-Et 20 bons kilos de muscles
-Des jeans levis, des boxers Calvin Klein et tous les trucs qui vont avec...
-Un sens de l'humour glauque
-Plein d'égoïsme
-Juste ce qu'il faut de poils

Je te promets que je ferais bonne usage de tout ça, mais là, l'envie me prend de baiser des donzelles en levrette, en leur tirant les cheveux, en leur claquant les fesses et en leur enfonçant le visage dans l'oreiller. Ouais, une bonne partie de baise brute avec un petite salope, voilà ce qu'il me faut, une geignarde du genre de celle qui hurle "oh...nooon...Arrête, arrêêêêête...s'il te plaît...Je t'en prie..." et qui trois minutes plus tard, renversée sur le lit, le minou remplit, les seins qui s'affolent dans tous les sens et mes couilles qui lui claque dessus, hurle "Ouiiii ouiiii...ooooh vas-yyyy, tape dans le fond...Tape dans le foooond !!! j'suis pas ta mère...Ouiiiiiiii"

Ahahaha, pourquoi les filles peuvent pas faire ce genre de choses, hein ?

PS : Si j'étais un mec, je biberonnerai dla bière avec ce gus

Posté par Lallie à 22:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur C'était une pneumonie en fait

    Si j'étais un gus comme j'ai dit et que je tombais sur une fille comme tu es, je changerait mon côté salaud juste pour que tu m'accepte et je ferais tout pour te rendre heureuse.

    Posté par Pulpito, mardi 16 septembre 2008 à 22:40 | | Répondre
Nouveau commentaire